Nos priorités

NOS 10 ACTIONS PRIORITAIRES

# 1 – PUBLIER UN AGENDA ET DÉVELOPPER UNE APPLI INTERACTIVE POUR ÊTRE INFORMÉ DES ACTIVITÉS CULTURELLES, SPORTIVES ET AUTRES DE NOTRE COMMUNE.

# 2 – SENSIBILISER À LA RÉDUCTION DE LA VITESSE PAR DES AMÉNAGEMENTS ET DES OUTILS INNOVANTS.

# 3 – UNE MAISON CITOYENNE, LIEU D’ACCUEIL DE PROJETS CULTURELS ET ASSOCIATIFS ET UN LIEU D’ANIMATION EN SOIRÉE, GÉRÉ PAR LES JEUNES, QUI DONNE VIE AU VILLAGE.

# 4 – DES CITOYENS SOUTENUS PAR LEUR COMMUNE POUR DES QUARTIERS PROPRES ET FLEURIS.

# 5 – UN SEUL POINT DE CONTACT COMMUNAL POUR LES INDÉPENDANTS VIA LEUR ORGANE REPRÉSENTATIF (OHEY.PRO).

# 6 – DES AÎNÉS HEUREUX DANS LE LOGEMENT DE LEUR CHOIX, ADAPTÉ À LEURS BESOINS.

# 7 – CRÉER UN ÉCHEVINAT DU COMMERCE LOCAL ET DES CIRCUITS COURTS.

# 8 – UNE PERMANENCE ÉNERGIE AU SERVICE DES HABITANTS.

# 9 – DES TERRAINS COMMUNAUX EN EMPHYTÉOSE POUR DES JEUNES MÉNAGES QUI VEULENT FAIRE CONSTRUIRE.

# 10 – DES ENSEIGNANTS ACCOMPAGNÉS DANS LEURS PROJETS DE CITOYENNETÉ ET D’INITIATION À LA DÉMOCRATIE.

AGRICULTURE▪ ALIMENTATION
  1. DES TERRES COMMUNALES POUR DES JEUNES AGRICULTEURS LOCAUX.
  2. DES OUTILS DE CONCERTATION AVEC LES AGRICULTEURS DE CHEZ NOUS.
  3. DES PRODUITS AGRICOLES LOCAUX CONSOMMÉS PAR LES CITOYENS ET LES INSTITUTIONS PUBLIQUES.

Nos objectifs

Si l’agriculture n’est pas à proprement parler une compétence communale, elle fait pourtant partie intégrante de notre quotidien à Ohey. En effet, plus de quatre-vingt pour cent du territoire de la commune est géré par les agriculteurs. Ces paysages que l’on observe, que l’on traverse, que l’on respire, on les doit à l’agriculture, première ressource économique de la commune.

Pour ecolo&Citoyens, l’agriculture fournit notre alimentation et façonne nos paysages; ce sont des missions fondamentales qu’il faut préserver envers et contre tout.

Le rôle premier de l’agriculture doit rester la production de denrées alimentaires pour de l’approvisionnement majoritairement local, qui rémunère justement les agriculteurs, préserve l’environnement, assure le bien-être animal et préserve ou améliore la biodiversité et les paysages.

Nos actions concrètes

  • Créer des lieux de rencontre et d’actions communes entre citoyens et agriculteurs pour un mieux vivre ensemble, pour mieux se connaître, plus s’écouter, et se comprendre sur des projets respectifs.
  • Disposer d’un lieu d’écoute pour répondre aux besoins, projets et inquiétudes des agriculteurs.
  • Favoriser une agriculture durable pour l’agriculteur, les animaux et l’environnement/la biodiversité et fournissant le marché local.
  • Élaborer avec les agriculteurs une stratégie de prévention des érosions et coulées de boue dans les zones d’habitat.
  • Étudier la mise en place d’une unité de bio-méthanisation permettant de valoriser les effluents d’élevage et produire de l’électricité et de la chaleur.
  • Favoriser la mise en place de structures de transformation des produits agricoles (lait, fromage, charcuterie, légumes, …).
  • Valoriser les produits agricoles de notre territoire auprès du grand public et du secteur touristique, lors d’événements (para-)publiques (écoles, crèches, CPAS, festivités, …).
  • Contribuer au développement d’une filière bois énergie en concertation avec les agriculteurs.
  • Soutenir l’installation des jeunes agriculteurs par l’accès aux terres agricoles communales.
  • Collaborer à l’organisation de formations qui aident à mieux connaître et comprendre l’agriculture de chez nous.
CADRE DE VIE ▪ ENVIRONNEMENT ET SÉCURITÉ
  1. DES CITOYENS SOUTENUS PAR LEUR COMMUNE POUR DES QUARTIERS PROPRES ET FLEURIS.
  2. UN AGENT CONSTATATEUR POUR SANCTIONNER LES DÉPÔTS SAUVAGES.
  3. DES CRITÈRES SOCIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX DANS LES MARCHÉS PUBLICS.
  4. LA BIODIVERSITÉ DANS DES PROJETS D’ÉCOLE, D’ENTREPRISE, DE PARTICULIER.

Nos objectifs

Un cadre de vie propre et agréable, sécurisé et respectueux de l’environnement. Nous voulons une commune toujours plus active en la matière et, également, une sensibilisation des Oheytois qui prennent conscience que leur cadre de vie et la qualité de leur environnement est aussi entre leurs mains. Développer des actions conjointes et de partenariat Commune/citoyens.

La commune est responsable de la propreté et de la salubrité dans les rues et les lieux publics. En développant des actions préventives et en luttant contre les incivilités, en soutenant les actions des citoyens, elle contribue à ce que ceux-ci se réapproprient leur environnement. La commune a la responsabilité d’encourager les habitants à être les acteurs et actrices de leur cadre de vie.

Nos actions concrètes

  • Sensibiliser davantage et associer les habitants à la gestion de leur environnement.
    • Développer des actions de partenariat Commune/Citoyens/Comités de quartier pour une commune plus propre et plus fleurie: « Mon quartier, ma commune propre ».
    • Poursuivre de manière continue la lutte contre les déchets sauvages et l’incinération de déchets à domicile.
    • Prévoir des poubelles publiques sélectives et inciter à l’utilisation de matériaux réutilisables, consignés ou biodégradables lors de tout événement communal ou autre.
    • Développer un projet de type «zéro-déchet»; dans ce cadre, développer les partenariats avec les commerces, entreprises, écoles, associations, citoyens et le personnel communal.
    • Mettre en place un fonctionnaire constatateur des infractions et veiller au dialogue entre ce fonctionnaire et les habitants.
    • Lutter contre l’utilisation de produits chimiques par les particuliers et les PME locales; proposer des alternatives et des formations avec l’appui des associations locales.
    • Mener des actions de sensibilisation aux petits gestes civiques.
  • Préserver et développer la biodiversité dans notre commune.
    • Poursuivre la végétalisation et l’embellissement des cimetières de nos villages.
    • Susciter et soutenir les démarches éco-citoyennes qui favorisent la biodiversité dans les écoles, les groupements, les entreprises, proposer des alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires chez les privés.
    • Développer et poursuivre le développement, en synergie avec le projet Filière énergie du GAL et le PCDN, un réseau biodiversifié de haies avec une valorisation économique, tant en domaine publique que chez les privés volontaires, et les agriculteurs en particulier. Poursuive le développement de mares.
    • Organiser des parrainages de ruches et, en partenariat avec l’association des apiculteurs, le développement de ruches chez les particuliers.
  • S’adapter au changement climatique.
    • Sensibiliser et éduquer à l’utilisation rationnelle de l’eau, généraliser les citernes à eau de pluie.
    • Intégrer la lutte contre les risques érosifs et de ruissellement dans tout projet de construction, parking, … et proposer des aménagements ou des adaptations du projet en fonction.
    • Accompagner les citoyens dans l’isolation de leurs maisons et développer des outils permettant d’avoir des effets leviers dans ce cadre (achats groupés de matériaux, de services, … et tiers payant).
  • Montrer l’exemple dans les services communaux et les marchés publics.
    • Intégrer les critères sociaux et environnementaux dans les cahiers des charges des marchés publics passés par les communes.
    • Poursuivre le travail de tri de tous les déchets communaux pour en maximiser la valorisation et en particulier dans le cadre du service «travaux» de la commune.
  • Sécurité.
    • Identifier, particulièrement avec les femmes et les aînés, les lieux d’insécurité via l’organisation d’une marche «marche exploratoire» à travers nos villages et penser des pistes pour améliorer le sentiment de sécurité. Nous souhaitons que chacun se sente en sécurité en parcourant les rues de notre commune.
    • Prévenir le vol et le vandalisme en favorisant l’entraide entre citoyens.
CULTURE ▪ VIE ASSOCIATIVE ▪ BÉNÉVOLAT
  1. UNE MAISON CITOYENNE LIEU D’ACCUEIL DE PROJETS CULTURELS ET ASSOCIATIFS.
  2. PUBLIER UN AGENDA DES ACTIVITÉS CULTURELLES, SPORTIVES ET AUTRES DE NOTRE COMMUNE.

 Nos objectifs

Faire d’Ohey une commune dynamique et attractive. Soutenir la culture et la vie associative doit être une priorité car elles sont créatrices de liens, de bien-être et d’intégration dans notre commune.Nos ac

tions concrèts

Nos actions concrètes

  • Mettre en place une politique objectivée de soutien aux associations, clubs sportifs et groupements locaux de manière à les aider et les faire connaître via la création d’une Commission Culture.
  • Mettre sur pied une «maison citoyenne», lieu de rencontre pour tous autour de projets culturels (spectacles, expositions, concerts, films, …), sportifs et associatifs (cercle horticole, SEL, …) où sont diffusées toutes les informations (calendriers des activités, événements, …).
  • Publier très régulièrement un agenda des activités culturelles, sportives et autres ayant lieu dans notre commune.
  • Soutenir les salles de villages, lieux de rencontre et de convivialité.
  • Mettre en place un projet intergénérationnel permettant aux personnes âgées et/ou isolées de prendre du temps avec les plus jeunes: après-midi ou soirées jeux de société, quizz culturels, etc.
  • Soutenir et amplifier les réseaux d’échanges (SEL, Repair Café, covoiturage, …).
  • Valoriser notre patrimoine culturel et naturel en stimulant les initiatives et en renforçant les partenariats avec le syndicat d’initiative, les écoles, le PCDN, …
  • Amplifier les partenariats avec la Maison de la Culture d’Andenne, le Centre Culturel de Marchin sur base d’une analyse des points d’intérêt des citoyens oheytois.
  • Organiser des mercredis créatifs/plaines de vacances/activités extra scolaires et/ou avec les artistes locaux.
  • Poursuivre le développement d’ateliers créatifs/d’art au sein des écoles communales.
  • Promouvoir les artistes locaux (musiciens, artistes peintres ou plastiques, …) via une aide équilibrée à la diffusion de leurs activités dans le bulletin communal et sur le site Internet.
  • Encourager les initiatives de quartiers (fête des voisins, accueil des nouveaux habitants, fleurissement d’une place, d’une rue, …) organisées de manière démocratique et valorisant la bienveillance, la solidarité et le bien-vivre ensemble.
  • Utiliser les atouts de notre commune (diversité des paysages, sentiers, …) pour promouvoir les groupements sportifs de mobilité douce, non motorisés: marche, jogging, vélo, VTT.
  • Accompagner les porteurs de projets créatifs et innovants accessibles à tous les publics (Corso Fleuri, cinéclub, …).
  • Veiller à une participation égalitaire des femmes dans toute initiative communale.
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
  1. CRÉER UN ÉCHEVINAT DU COMMERCE LOCAL ET DES CIRCUITS COURTS.
  2. UN SEUL POINT DE CONTACT COMMUNAL (MI-TEMPS) POUR LES INDÉPENDANTS VIA LEUR ORGANE REPRÉSENTATIF (OHEY.PRO).
  3. STRUCTURE DE PARRAINAGE DES JEUNES INDÉPENDANTS.
  4. DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DES OHEYTOIS VERS LES SOCIÉTÉS D’ÉLECTRICITÉ/D’EAU/DE TÉLÉPHONIE.

Nos objectifs

Des acteurs locaux, économiques associatifs, culturels, politiques, administratifs et certains citoyens, déploient une énergie hors du commun pour répondre aux différents besoins rencontrés dans notre commune. L’association «OHEY PRO» peut être désormais un partenaire économique de la commune. Mais il n’existe pas au niveau communal une politique suffisante de soutien et de promotion des activités économiques locales.
Nous souhaitons promouvoir et favoriser le déploiement d’une économie locale créatrice de véritables emplois durables et de qualité, encourager un tissu économique de proximité, non délocalisable.
Développer l’activité à Ohey et dans ses villages c’est renforcer les atouts déjà présents : la créativité et le dynamisme des citoyens, leur esprit entrepreneurial, les artisans, les producteurs […], les commerçants et les services non délocalisables en leur permettant de disposer de supports communaux et supra-communaux performants, d’aide logistique, juridique, organisationnelle et d’accès aussi fiables que possibles aux réseaux de distribution (eau, électricité, téléphonie et internet). C’est ainsi permettre aux habitants de travailler chez eux ou proche de chez eux. C’est favoriser l’innovation et l’entraide, l’échange de savoir-faire.

Nos actions concrètes

  • Instaurer un réel partenariat avec les indépendants via leurs associations représentatives (au niveau local: OHEY.PRO). Mettre à disposition un seul point de contact (1/2 Equivalent Temps Plein) pouvant relayer les demandes et les craintes des indépendants vers les organes adéquats et organiser en partenariat l’information, la consultation et la formation des indépendants de la commune. C’est ainsi créer un espace de rencontre.
  • Favoriser les groupements d’employeurs permettant la mutualisation des ressources (bâtiments communs, salariés partagés, secrétariat, marketing et communication, développement commercial, nettoyage, coworking, achats groupés). Notamment en cherchant les lieux à réaffecter pouvant accueillir des pépinières d’entreprises (avec ou sans espace de stockage).
  • Encourager dans les marchés publics, dans la limite des réglementations, le recours aux entreprises de la région.
  • Mettre en place une structure permettant le parrainage de jeunes indépendants par des jeunes retraités actifs dans les domaines économiques, dans de grandes entreprises, dans l’entrepreneuriat.
  • Aider à la mise en place d’une unité mutualisée permettant la transformation des productions alimentaires locales ainsi que leur commercialisation afin d’augmenter la valeur ajoutée locale, le revenu des producteurs oheytois et les débouchés.
  • Mise en place d’une plateforme en ligne permettant de faire se rencontrer l’offre et la demande de services/de biens sous forme d’un site d’e-commerce, à l’échelle locale ou supra-communale.
  • Défendre les intérêts des habitants vers les fournisseurs d’Internet, de téléphonie, d’eau et d’électricité pour disposer d’un approvisionnement le plus stable possible, créant ainsi les conditions d’une activité économique sereine et des possibilités de télétravail sûre.
  • Souder les partenariats, notamment avec le GAL, afin de mettre l’accent sur l’économie circulaire et la valorisation de sous-produits en misant sur les synergies communales et supra-communales entre indépendants/PME. Le but est d’étudier les possibilités d’augmentation des revenus des indépendants via la diminution des coûts des déchets ou de la valorisation des sous-produits (Ex.: filière bois).
  • Aider les commerçants à développer une carte de fidélité mutualisée pour encourager les clients à acheter localement. Aider les commerçants au développement d’une stratégie commerciale de sensibilisation de la clientèle au shopping de proximité.
  • Soutenir la mise en place d’une monnaie locale.
  • Sensibiliser les institutions publiques, les commerçants et entrepreneurs aux produits financiers durables et socialement éthiques.
  • Travailler avec l’ensemble du secteur HORECA et du Tourisme de la commune pour développer des journées et/ou des packages de services et de produits respectant une démarche d’alimentation durable.
  • Visibiliser les produits et services de notre territoire (non délocalisables) vers la population. Créer un Echevinat du commerce local et des circuits courts. Valoriser le commerce dans son ensemble par des activités de soutien: portes-ouvertes, fêtes locales, événements culturels, sportifs, …
  • Diminuer la charge de la dette par une politique de renégociation des prêts. Négociation des marchés de services à la commune. Œuvrer pour une politique de dépense prudente compte-tenu des possibles futurs nouveaux transferts de charges financières du Fédéral et des Régions vers les Communes (notamment le financement de la Zone de Secours). Rester ferme face à nos partenaires supra communaux (Andenne, Gesves) quant à nos participations financières.
ÉNERGIE
  1. 45.000€/AN ISSU DE L’ÉOLIEN POUR RÉDUIRE LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE DES OHEYTOIS ET ALLER VERS LE RENOUVELABLE.
  2. UNE PERMANENCE ÉNERGIE AU SERVICE DES HABITANTS.

Nos objectifs

La commune vient d’adopter son plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre; celui-ci comporte une série de mesures comprenant une meilleure isolation des maisons, un accent sur la production de renouvelable, des réflexions en matière de transport, … Ce sera une des priorités de la prochaine législature: mettre en place ce plan en valorisant des acteurs locaux, privés ou publics, en innovant dans la recherche de solutions pour soutenir les citoyens et en concertation avec ceux-ci.
Ecolo&Citoyens soutient les initiatives locales concernant la transition énergétique: GAL, GOtransition, Electrons libres.

Nos actions concrètes

  • Poursuivre le travail de la commission énergie; développer des programmes de sensibilisation aux économies d’énergie pour les citoyens.
  • Analyser et mettre en pratique tous les moyens pour réduire la consommation de l’éclairage public.
  • Mettre en œuvre le plan d’Action Energie durable qui vise à la réduction de nos productions de CO2 de 40% en 2030; poursuivre l’investissement dans les économies d’énergie et les énergies alternatives moins coûteuses à terme et plus écologiques. Rechercher d’autres sources de financement, notamment les PPP (Partenariat Public Privé).
  • Sensibiliser les citoyens au recours à l’énergie verte au meilleur prix via la participation à des groupements d’achats.
  • Accompagner les citoyens dans la recherche de subsides et de primes dans le financement de systèmes d’énergie renouvelable.
  • Accompagner les citoyens dans l’isolation de leurs maisons et développer des outils (notamment collectifs) permettant d’avoir des effets leviers dans ce cadre (achats groupés de matériaux, de services, … et tiers payant).
  • Investir, pour le moins, le montant de la taxe éolienne dans des projets nous permettant de diminuer notre dépendance face aux énergies fossiles.
  • Développer une stratégie afin d’atteindre l’autonomie énergétique de la commune à l’échéance de 2050 avec une première évaluation en 2024.
  • Augmenter l’indépendance énergétique des bâtiments publics par l’installation de panneaux photovoltaïques sur les surfaces de toitures disponibles. Intégrer ces projets aux travaux existants ou projetés à court terme (réseau chaleur).
ENSEIGNEMENT MATERNEL ET PRIMAIRE ▪ PETITE ENFANCE
  1. DES ENSEIGNANTS ACCOMPAGNÉS DANS LEURS PROJETS DE CITOYENNETÉ ET D’INITIATION À LA DÉMOCRATIE.
  2. DES ÉCOLES VILLAGEOISES QUI DÉVELOPPENT LEURS SPÉCIFICITÉS ET LEURS ATOUTS.
  3. UNE HALTE GARDERIE FLEXIBLE MISE À L’ÉTUDE.
  4. SÉANCES BÉBÉS-PAPOTE, LIEU D’ÉCHANGE POUR JEUNES PARENTS.

Nos objectifs

Se rencontrer et s’entraider à l’échelle du village pour permettre à chaque enfant de grandir dans son village dans des conditions d’apprentissage qui favorisent son autonomie, son épanouissement et son désir d’apprendre. L’école doit être un lieu complémentaire d’apprentissage du bien vivre ensemble, de la bienveillance, de l’accueil de la diversité et de la construction de la paix.

Nos actions concrètes

Petite enfance

  • Développer une offre d’accueil flexible sous forme d’halte-garderie assurée soit par des parents à leur domicile (en aidant à leur mise en réseau), soit par des professionnels en mettant un local à disposition et en se mettant en règle d’assurance.
  • En collaboration avec l’ONE, la crèche communale ou d’autres prestataires spécifiques (accueillantes agréées) soutenir la parentalité par l’organisation de soirées ciblées «jeunes parents» (atelier sur la gestion de crises de colère, sur l’allaitement, sur la fabrication de produits de soin “maison”, …).
  • Organiser – dans une salle communale – des séances hebdomadaires de «bébé-papote» où les parents peuvent échanger et discuter tandis que les enfants de moins de deux ans et demi peuvent jouer ensemble.
  • S’inspirer du système français de «grands-parents d’adoption» pour briser l’isolement des uns et des autres, offrir une solution de garde aux parents qui ont besoin de quelques heures pour eux et mener un projet d’échange intergénérationnel profitable à tous.
  • Dans le même esprit que le Bluebird Festival qui est «familles friendly», développer une offre d’activités destinées aux tout-petits accompagnés de leurs parents. Ces ateliers ludiques seraient l’occasion pour les parents de se rencontrer de façon informelle et pour les (tout) petits de collaborer, jouer, apprendre.
  • Instaurer le principe d’une donnerie d’objets de puériculture en bon état et qui ne sont plus utilisés afin de faire circuler le matériel entre familles d’une même commune.
  • Développer un magasin de seconde main social en lien avec le CPAS qui proposerait non seulement des vêtements (aussi pour bébés), mais aussi des articles de puériculture de récupération.
  • Offrir aux nouveaux parents deux rouleaux de sacs poubelle blancs pour sensibiliser à la fois à la quantité de déchets engendrés par les langes, qu’au tri de ces déchets – et éviter qu’ils soient rangés dans le mauvais sac. Accompagner ce «cadeau» d’un flyer d’information sur les langes lavables, communiquer sur l’existence d’un atelier pratique éventuel organisé par la commune, et sur l’existence d’une prime éventuelle accordée aux parents qui feraient ce choix.

Enseignement maternel et primaire

  • Construire ensuite une équipe autour de ce projet d’école, fédérer autour de ce projet, créer un climat de travail clair et agréable pour tous, avec un impact positif pour les enfants qui sentent qu’ils prennent part à un projet clair, soutenu par l’ensemble de l’équipe.
  • Développer en parallèle au projet éducatif un esprit d’équipe à l’échelle de toute l’école en proposant, par exemple, une formation commune en gestion de conflits pour les enseignants et les surveillants.
  • Ouvrir toujours plus l’école via des collaborations, des rencontres, des excursions, des ateliers-découvertes, etc. en proposant des projets centrés sur la citoyenneté, la démocratie, la mobilité douce, les relations intergénérationnelles, la culture, l’environnement.
  • Viser une communication optimale entre l’école et les parents, notamment par une bonne et complémentaire utilisation des outils de communication (Facebook, téléphone, SMS, mot dans cartable, etc.) et établir un plan de communication de crise adapté aux écoles (en cas d’accident, d’épidémie, etc.).
  • Inventorier et relayer aux directions les ressources culture – éducation existantes offertes par des prestataires extérieurs en matière de formations et de projets (fédération Wallonie-Bruxelles, Université de Namur, etc ).
  • Soutenir, suivre, se rendre disponible en tant que pouvoir organisateur auprès des directions d’école.
  • Soutenir l’accueil extra-scolaire en proposant non seulement des activités ludiques, d’éveil à la culture, l’art mais aussi la bienveillance et la résolution des conflits, l’initiation à la philosophie, à la méditation et au yoga, ….
  • Permettre à chaque implantation de développer ses spécificités en fonction de sa réalité de village, de ses attentes et besoins.
  • Encourager les collaborations entre les différentes implantations, notamment en ayant des projets rassemblant les élèves d’une même année.
  • Favoriser l’expression de l’enfant et valoriser ses idées via un carnet de bord par classe.
  • Favoriser l’expression de l’enfant au sujet des difficultés qu’il rencontre en désignant une personne de confiance au sein de l’école, neutre, qui ne soit ni enseignant, ni directeur, ni parent d’élève.
  • Favoriser l’éducation à l’alimentation équilibrée et y associer les parents. Offrir une soupe bio locale chaque jour à la cantine.
  • Faciliter la mobilité douce pour l’accès aux écoles en toute sécurité.
  • Introduire des critères écologiques dans le choix des divers matériaux utilisés pour les infrastructures (peintures, mobilier, isolation, …) ainsi que dans l’utilisation du petit matériel scolaire dans le souci de la santé des enfants et des enseignants.
JEUNESSE
  1. UN CONSEIL COMMUNAL DES JEUNES: POUR ACCROÎTRE LEUR PRÉSENCE DANS LES DÉCISIONS COMMUNALES, RÉEL OUTIL PÉDAGOGIQUE D’INITIATION À LA DÉMOCRATIE ET À LA VIE LOCALE.
  2. UN LIEU D’ANIMATION EN SOIRÉE GÉRÉ PAR LES JEUNES QUI DONNE VIE AU VILLAGE.

Nos objectifs

Assurer les conditions qui permettent aux jeunes de nos villages de s’épanouir à travers des initiatives qui favorisent la vie en société et la responsabilité citoyenne.

Nos actions concrètes

  • En complément du travail de et en partenariat avec la Maison de jeunes, créer un «Conseil communal des jeunes» dans le cadre d’un programme d’éducation à la participation citoyenne et aux outils de la démocratie locale, où seraient représentées toutes les implantations scolaires et toutes les associations de jeunes et qui représenterait l’ensemble des jeunes auprès des acteurs communaux; doter ces conseils de moyens d’analyse, de remise d’avis et le cas échéant de financement pour développer des projets propres.
  • Soutenir les associations en place tels que la maison des jeunes, les mouvements de jeunesse, les clubs sportifs jeunes, … qui répondent à des critères de qualité négociés avec la commune.
  • Susciter la participation active des jeunes à tous les niveaux de la vie sociale et culturelle en favorisant des rencontres entre les autres associations citoyennes et les différentes associations de jeunes (ex.: sensibiliser les jeunes aux problèmes de l’environnement en les sollicitant pour participer à des chantiers de gestion de sites d’intérêt environnemental …).
  • Avoir une politique pro-active pour répondre aux besoins, en particulier, des jeunes adultes de 18 à 25 ans.
  • Favoriser les relations intergénérationnelles via des activités spécifiques organisées par la commune.
  • Soutenir des projets de promotion de la santé relatifs au bien-être des jeunes (prévention des assuétudes, du dopage, du suicide, …) en collaboration avec les associations régionales (Infor-Drogues, …).
  • Faire une consultation des jeunes pour identifier leurs besoins en matière d’activités spécifiques.
  • Développer un plan «logement» spécifique pour répondre aux besoins des jeunes adultes.
  • Remettre sur pied un espace réservé aux jeunes comme le skatepark.
LOGEMENT ▪ AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ▪ URBANISME
  1. DÉVELOPPER, EN PARTENARIAT AVEC LES HABITANTS, LA PLACE DU VILLAGE DE LEURS RÊVES, LIEU D’ANIMATIONS ET DE RENCONTRES.
  2. SOUTENIR LES PROPRIÉTAIRES QUI LOUENT LEUR LOGEMENT VIA L’AGENCE IMMOBILIÈRE SOCIALE.
  3. 30% DES NOUVEAUX LOGEMENTS ADAPTÉS AUX BESOINS DES AINÉS, DES JEUNES ET DES PERSONNES PORTEUSES D’UN HANDICAP.
  4. DES PRIMES ÉNERGIES OU RÉNOVATION + ACCESSIBLES AUX HABITANTS.
  5. DES TERRAINS COMMUNAUX EN EMPHYTÉOSE POUR DES JEUNES MÉNAGES QUI VEULENT FAIRE CONSTRUIRE.

Nos objectifs

Disposer de villages beaux et agréables, où les citoyens se sentent bien au sein de leur habitat, adapté à leurs besoins et leurs moyens. Ils trouvent du plaisir à se déplacer au sein du village, qui favorisent la rencontre et la convivialité. Ils se sentent en sécurité tant dans leur maison que lorsqu’ils se déplacent.
Les espaces publics sont conçus dans ces objectifs. L’aménagement du territoire de la commune est réfléchi pour maintenir une grande place à la production alimentaire, pour favoriser l’urbanisation au plus près des services; l’urbanisation à tout prix n’est pas recherchée. Les espaces et les habitations sont élaborés en intégrant la question du changement climatique: chaleur excessive, besoins en eau, nécessité de fraicheur et d’arbres, isolation maximisée, recours aux énergies renouvelables, prévention des érosions et ruissellements…
La réflexion intègre aussi les besoins évolutifs des ainés et des jeunes.

Nos actions concrètes

  • Co-construire avec les habitants et des architectes des projets concrets d’aménagement des cœurs de village qui pourront servir de guides pour leur aménagement et/ou leur urbanisation par des opérateurs privés/publiques. Lancer des concours d’architectes pour ce faire/réaliser des partenariats avec les universités ou hautes écoles d’architecture.
  • Veiller à protéger les nouvelles maisons contre le ruissellement et les coulées de boue. Déconseiller la construction là où les risques sont les plus importants. Intégrer la question de la sécurité routière et du bruit dans l’analyse de tout projet d’urbanisme.
  • Stimuler les projets de maisons adaptées aux changements climatiques: l’isolation, la gestion de l’eau, … Inscrire dans les priorités urbanistiques communales, l’orientation de l’habitat pour bénéficier du solaire (notamment passif).
  • Stimuler des réflexions sur des projets d’aménagement d’habitations et/ou de structures pour les personnes porteuses d’un handicap.
  • Pour mieux accueillir nos ainés, nous devons favoriser la création de logements qui leur sont adaptés: réaliser au moins 30% de nouveaux logements privés en logements dits « adaptables », ou logements intergénérationnels dits « Kangourous ».
  • Disposer d’un règlement, concerté avec les acteurs locaux (acteurs économiques, touristiques et patrimoniaux), qui décrit les modalités de réalisation des éclairages et enseignes à objectif commercial en veillant à donner une identité et une unité esthétique à nos villages.
  • Faciliter la division de logements pour créer, au sein des habitations des ainés, des logements supplémentaires pour les jeunes ou familles monoparentales, en particulier, en tentant de favoriser les solidarités intergénérationnelles.
  • Mettre en place des projets pilotes, en partenariat avec le GAL ou d’autres acteurs du logement, de petites maisons, habitats légers ou autres, accessibles aux jeunes et aux ménages à budget réduit. Nous mettrons à disposition des jeunes, des terrains publics constructibles en emphytéose.
  • Accompagner les citoyens dans l’accès aux primes à la rénovation et ou aux primes énergie.
  • Inventorier l’égouttage et analyser les projets de constructions neuves en recherchant des solutions afin de réduire les coûts d’accès à l’égouttage.
  • Inscrire dans la réglementation communale la plantation d’essences locales, inspirées de la liste du PCDN.
MOBILITÉ ▪ SÉCURITÉ ROUTIÈRE ▪ ENVIRONNEMENT
  1. INSTALLATION DE RADARS RÉPRESSIF ET PRÉVENTIF.
  2. LA MOBILITÉ DOUCE AU CŒUR DE LA RÉFLEXION DANS LA RÉNOVATION DE NOS VOIRIES.
  3. SENSIBILISER À LA RÉDUCTION DE LA VITESSE PAR DES AMÉNAGEMENTS ET DES OUTILS INNOVANTS.
  4. LIMITER À 30 KM/H LES ZONES SENSIBLES (ÉCOLES, ESPACES PUBLICS, LIEUX DE RENCONTRE).
  5. RENDRE PLUS ATTRACTIF L’UTILISATION DES MODES DE DÉPLACEMENTS COLLECTIFS: TRANSPORTS EN COMMUN, CO-VOITURAGE, VOITURE PARTAGÉE, LOCATION DE VELOS ÉLECTRIQUES.

Nos objectifs

Mobilité et sécurité sur les routes, qualité de vie pour les habitants de nos villages. Un village appartient à tous ses habitants, y compris ses enfants et ses « anciens ». Nous voulons encore plus en tenir compte dans nos diverses actions.
Nous souhaitons qualité de vie, sécurité et sérénité pour tous les habitants de nos villages en poursuivant une gestion compétente des routes et des signalisations, du trafic automobile et de la mobilité.
Ecolo&Citoyens encourage les formes douces de déplacements. Il favorise l’usage d’alternatives à la voiture (transports en commun améliorés) sur des réseaux routiers sécurisés qui protègent les usagers les plus faibles (enfants, seniors et PMR).

Nos actions concrètes

  • Poursuivre et intensifier le travail de la «commission sécurité routière»; prioriser les investissements et sensibilisation et sanctions en matières de sécurité routière.
    • Animer des réunions tournantes dans tous les villages de Ohey, créer des comités de quartiers pour asseoir cette action de sensibilisation afin que chaque citoyen se sente concerné.
    • Organiser des visites de nos villages avec des usagers faibles (enfants, seniors, moins valides) pour aider à prioriser les investissements.
  • Réaliser un Plan communal de Mobilité en impliquant les habitants et en soulignant les priorités:
    • Promouvoir les transports en commun: diffuser largement une information claire sur les horaires et itinéraires existants, initier un dialogue régulier avec les TEC pour améliorer fréquences et dessertes actuelles, poursuivre la rénovation et l’installation d’abribus.
    • Promouvoir l’utilisation du vélo: aménagement et entretien des voiries et signalisations, itinéraires cyclistes, parkings à vélos (près de nouveaux commerces, abribus..).
    • Primes et/ou organisation d’achats groupés de vélos électriques.
    • Stimuler, valoriser et soutenir la mise en place de solutions de co-voiturage (informatique et non informatique, applis et/ou via les comités de quartiers).
    • Poursuivre le travail d’inventaire et de valorisation des sentiers pour favoriser les petits déplacements à pieds.
  • Lutter contre la vitesse excessive sur les grands axes et réduire les vitesses dans les rues des villages. Objectif d’une plus grande sécurité pour tous et réduction des nuisances sonores.
    • Campagnes de sensibilisation à la réduction de vitesse dans les villages, en concertation avec les habitants et les comités de quartiers (p.ex. silhouettes d’enfants etc.).
    • Réfléchir ensemble et planifier l’aménagement des cœurs de villages afin de permettre à tous les usagers de partager la route et faciliter l’accès aux espaces publics: écoles, aires de jeux, de repos, de rencontres, de détente, de promenade. Aussi à pied ou à vélo.
    • Limiter la vitesse à 30 Km/h aux cœurs des villages (dans les zones résidentielles, ‘à risque’ et de rencontre) avec réalisation d’aménagements.
    • Permettre de la sorte aux parents de laisser leurs enfants aller seuls à l’école et aux seniors, ou simple marcheurs, de se déplacer dans leur village sans crainte du trafic et en toute sécurité.
    • Poursuivre l’utilisation et l’installation de radars répressifs et préventifs (voir rétrocession financière vers la commune).
    • Sur les voiries locales, aménager des trottoirs et des pistes cyclables entretenus régulièrement. Pour les voiries de transit régionales, étudier et mettre en œuvre des aménagements similaires. Favoriser la prise en compte de l’ «entrée de village» de manière efficace.
  • Établir un plan global à long terme de réfection des routes. Les critères de sélection des priorités sont connus et communiqués aux habitants. Intégrer dans chaque projet de réfection les modalités de sécurité des usagers doux (vélos, piétons…).
  • Soutenir le développement de services permettant de conduire les personnes isolées ou à mobilité réduite partout dans la commune: de leur habitation vers l’arrêt de bus ou la gare.
PARTICIPATION CITOYENNE ET DÉMOCRATIE CONSTRUCTIVE
  1. UNE APPLI POUR INTERAGIR AVEC MA COMMUNE ET SES ASSOCIATIONS ET CONNAITRE LA VIE LOCALE.
  2. UN BUDGET PARTICIPATIF GÉRÉ EN AUTONOMIE PAR DES CITOYENS ET DES ÉLUS DE TOUS BORDS.
  3. UN MI-TEMPS COMMUNAL COMME SUPPORT DES INITIATIVES CITOYENNES (ASSOCIATIONS ET COMITÉS).
  4. LES CONSEILS COMMUNAUX DIRECTS SUR INTERNET.

Nos objectifs

La participation des citoyens à la gestion de la commune fait partie intégrante de la philosophie politique d’Ecolo&Citoyens. On ne fait pas de la politique tout seul. Car il y a plus d’idées dans toutes les têtes que dans une seule ou quelques-unes. Enfin, l’exercice de la démocratie doit être bienveillant et les élus doivent montrer l’exemple: constructivité et capacité de gestion à apaiser des conflits.
Nous développons cette capacité de rassemblement. Nous nous attachons à construire, ensemble, des projets pour la commune.

Nous souhaitons:

  • Une commune où les citoyens vivent le plaisir de participer aux décisions de la commune.
  • Des citoyens dont les compétences et les talents sont valorisés et augmentés dans la participation aux choix communaux.
  • Des citoyens qui sont porteurs de projets collectifs.

Il est essentiel que les élus travaillent ensemble, majorité et minorité, dans le respect mutuel et la valorisation des compétences de chacun. Nous partons du principe que tous, nous avons des projets d’intérêt collectif pour notre commune et souhaitons nous mettre sereinement au travail pour améliorer le bien-être des Oheytois. Nous souhaitons travailler en intelligence collective, avec les outils que sont la médiation et la communication non-violente.

Nos actions concrètes

  • Développer au sein de l’administration communale, du Collège et du Conseil une culture de construction de la paix. Former et sensibiliser le personnel communal et les mandataires aux outils de médiation, d’intelligence collective et de communication non violente.
  • Disposer de personnel (1/2 temps) chargé spécifiquement de l’appui aux initiatives citoyennes. Il soutiendra le développement et les actions des comités des fêtes, des associations sportives et culturelles selon des critères objectifs et clairs permettant l’égalité de traitement entre tous les Oheytois.
  • Veiller à ce que les horaires des réunions soient compatibles avec la vie des citoyens: les réunions de concertation avec la population en journée ne sont pas adaptées.
  • Élaborer les travaux en concertation avec les quartiers et les citoyens. Communiquer sur les critères objectifs choisis pour les planifier: rénovation des voiries, aménagements de sécurité routière et de valorisation de la mobilité douce.
  • Impliquer la population dans le débat sur le budget communal. Organiser des formations sur les finances communales à destination des élus et des citoyens. Prévoir des présentations pédagogiques des travaux et dépenses effectuées en fin d’année comptable.
  • Promouvoir les réunions de quartier ou de village. Ces réunions ont pour but de débattre sur un sujet précis (sécurité routière, nouvelle implantation ou construction, …). Elles pourront aussi, plus globalement, permettre une écoute des habitants du quartier ou du village.
    Rencontrer régulièrement les Comités de Quartier. Lister ces interlocuteurs privilégiés qui sont au plus près de la vie citoyenne. Décentraliser régulièrement les conseils communaux dans les villages.
  • Mettre en place avec les groupes structurés (majorité et opposition) un processus pilote de budget participatif pour des projets collectifs portés par des citoyens organisés et disposant d’un fonctionnement démocratique (associations, comités de quartier).
  • Favoriser l’usage du droit d’interpellation en invitant les citoyens à des réunions publiques du Conseil communal.
  • Rendre plus visibles pour le citoyen les actions des structures existantes de consultation et de participation (CCAT, ALE, PCDN, CLDR, GAL, Conseil de participation, réunions citoyennes, …). Promouvoir ces structures c’est permettre à plus de citoyens (mal informés actuellement) d’y prendre part.
  • Continuer l’organisation de commissions pluralistes permanentes ou ponctuelles constituées d’élus et de citoyens (gestion des déchets, sécurité routière, mobilité, développement local, gestion énergétique, égouttage, gestion du budget, …).
  • Donner une place effective et constructive à la minorité via la participation aux commissions communales (voire la présidence dans certains cas).
    Ouvrir le bulletin communal à l’ensemble des listes représentées au conseil communal et aux associations, pour des sujets d’intérêt collectif et en toute bienveillance. Mettre en place un comité de rédaction indépendant.
  • Réviser le PCDR en disposant de budgets permettant la mise en place des outils de participation innovants tant dans l’élaboration des projets que dans les processus décisionnels, en veillant à développer une stratégie spécifique pour les publics qui se mobilisent peu ou pas dans ces cadres. Organiser annuellement un mode de consultation général sur une thématique prioritaire pour les citoyens.
  • Une Commune rurale ET digitale.
    • Utiliser les médias sociaux pour une information claire et en direct (coupure d’eau, problème de sécurité, projets d’intérêt collectif, …). Prévoir la diffusion vidéo lors des débats du conseil communal. Mettre à jour régulièrement le site internet dont l’interactivité doit être améliorée.
    • Assurer le développement d’un outil digital participatif à travers une AGORA virtuelle permettant d’organiser et d’animer un réseau social local et solidaire. Cet outil gratuit pour le citoyen permettra :
      – de le mettre en relation avec son voisin favorisant l’entraide locale, le troc et l’échange de service,
      – d’attirer l’attention de l’administration sur un problème technique,
      – de partager une fête de quartier.
      Plus qu’une page Facebook, c’est une réelle application conviviale renseignant les citoyens sur les événements de leur commune, sur les avis importants pour leur sécurité (en notification push), sur l’actualité communale au sens large. Cette application permettra l’interaction avec les services communaux via une GMAO (Gestion des Travaux planifiée par ordinateur).
      La gestion de la plateforme sera participative avec les associations oheytoises (Festivités, OHEY.PRO, association sportive).
    • Amplifier le rôle d’animation des agents communaux en leur donnant un outil de communication moderne (EPN, animateurs jeunes, …)
    • Animation transgénérationnelle autour des réseaux sociaux, de leurs avantages et de leurs dangers avec des intervenants externes en partenariat avec l’EPN et son animateur.
    • Monter des projets d’apprentissage des outils digitaux avec les jeunes de la commune: faire un journal sur le web en direct, filmer le conseil communal, interviewer les élus et participer aux débats.
SOCIAL ▪ SANTÉ ▪ AÎNÉS
  1. NOS SAVOIRS ET NOS COMPÉTENCES POUR DONNER DES AILES AUX JEUNES ADULTES DE NOTRE COMMUNE.
  2. TROP ISOLÉ? DES CAFÉS AU CŒUR DE NOS VILLAGES!
  3. L’ACTION SOCIALE DE NOTRE COMMUNE MIEUX CONNUE ET ACCESSIBLE À TOUS.
  4. DES AÎNÉS HEUREUX DANS LE LOGEMENT DE LEUR CHOIX, ADAPTÉ À LEURS BESOINS.

Nos objectifs

Notre commune soutient les plus fragiles d’entre nous, dans les difficultés et fractures de la vie, qui peuvent arriver à un moment ou un autre. Elle est organisée et transversale dans son action, capable de soutenir les différents besoins de ses citoyens tout au long de leur vie. Elle est riche de la solidarité, de l’expérience, de la bienveillance de ses citoyens envers leurs voisins. Elle investit en particulier dans les jeunes (dès l’enfance) et les aînés, dont les besoins sont complémentaires tout en étant spécifiques.

Nos actions concrètes

  • Créer des lieux de rencontre et d’actions communes entre citoyens et agriculteurs pour un mieux vivre ensemble, pour mieux se connaître, plus s’écouter, et se comprendre sur des projets
  • Dans le cadre de l’Echevinat des affaires sociales, développer une collaboration avec les acteurs de la jeunesse: les jeunes, les forces vives de la commune, les partenaires spécialisés. Développer un plan d’accompagnement et de suivi des jeunes (18- 25 ans) au démarrage de leur vie adulte.
  • Réaliser ou faire réaliser un diagnostic des besoins et vulnérabilités de notre population en matière sociale afin d’établir des plans d’action les plus adaptés possibles aux besoins des oheytois.
  • Questionner les modalités d’aide pour ceux qui sont «hors du système».
  • Reconnaître et soutenir les citoyens des quartiers comme véritables acteurs de la solidarité et de l’action sociale.
  • Établir, avec des grands-parents baby-sitter (bénévoles ou non), un réseau de dépannage (pour maladie, RV professionnel ou médical ou même loisir).
  • Développer une stratégie de lutte contre l’isolement; de lutte contre la solitude et les assuétudes; ré-ouvrons des cafés ou lieux de rencontre au cœur de nos villages.
  • Prévoir un SOS dépannage pour les courses des personnes âgées, favoriser la mise en réseau des aînés/familles monoparentales avec leur quartier pour encourager la solidarité.
  • Une action sociale plus transversale, capable de croiser les compétences de la commune, du CPAS et des acteurs sociaux et médicaux que ce soit en matière d’aide à l’emploi, de logement, d’appui familial, d’aînés, de petite enfance, …
  • Augmenter les synergies entre commune et CPAS pour plus d’efficacité et proposer une offre plus grande et plus visible de services aux citoyens, sans entamer l’autonomie de chaque entité.
  • Rénover les places, les rues et les routes de notre commune en intégrant une analyse des modalités de mobilité, d’accès aux services et besoins de rencontre de nos ainés (espaces de locomotion sécurisés, bancs + présents, espaces de rencontres conviviaux,…).
  • Mettre en place au sein de l’espace publique numérique une véritable stratégie d’amélioration de l’accès aux outils digitaux de base.
  • Réunir et développer des équipes de médecins et de psys en soutien aux parents et aux ados en décrochage et perdition.
  • Soutenir des victimes en mettant en place une plate-forme de libre échange sur la problématique du harcèlement, des menaces, des insultes proférées sur les réseaux sociaux ou autres.
  • Avec l’appui de professionnels et des acteurs de l’enfance, développer des espaces de paroles pour les jeunes parents (en couple ou isolés) en questionnement par rapport à leurs enfants ou dépassés dans leur rôle d’éducateurs.
  • Activer une action culturelle et sociale qui ouvre à la diversité des cultures et des origines, favorise la rencontre et valorise les échanges et savoirs diversifiés.
  • La commune a une action préventive sur les pollutions environnementales, en milieu extérieur et au sein de l’habitat; elle organise pour ce faire des actions de sensibilisation et active ses leviers d’action.
  • Soutenir des aînés, dès 65 ans, pour réfléchir, choisir, adapter leur logement pour leurs vieux jours.
  • Soutenir les jeunes dans l’accès au logement par des solutions innovantes.
Share This